Mon compte Locataire

Immobilier & InnovationNos actualités

Zoom sur la construction d’un réseau de chaleur

UNE STRATÉGIE CONSTANTE : RENFORCER LES PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DE NOS LOGEMENTS

Si la feuille de route affichée depuis plusieurs années (la maîtrise des charges locatives et notamment de chauffage des logements) est déjà visible sur les quartiers Vauban et Saint Pierre par les façades d’immeubles rénovées et revêtues d’une isolation thermique extérieure, il est fait d’une contrainte technique une opportunité économique. Les chaufferies gaz actuelles de ces quartiers arrivant en fin de contrat de maintenance, un nouveau marché pour la production de chaleur et d’eau chaude a été conclu.

UN OBJECTIF RÉAFFIRMÉ = DES ÉCONOMIES DE CHARGES

Le premier objectif incontournable de la consultation consistait à obtenir une énergie à coût raisonné et économiquement favorable pour le locataire, le second portait sur le recours à une technologie fiable. Cerise sur le gâteau avec le choix opéré : les deux objectifs se combinent à un esprit de préservation des ressources naturelles.

UN CHOIX INNOVANT : LA CRÉATION D’UN RÉSEAU DE CHALEUR ET D’UNE CHAUFFERIE BIOMASSE

Définition : un réseau de chaleur est une installation comprenant une chaufferie fournissant de la chaleur à plusieurs clients par l’intermédiaire de canalisations calorifugées de transport de chaleur.

Dans le détail : la RIC a fait le choix d’une unité de production mixte par une chaudière bois de 1 500KW thermiques et un condensateur de fumées d’une puissance de 375 KW thermiques. En hiver, 85% de la production sera assurée par la chaudière bois. Les chaudières gaz existantes sur les deux sites seront conservées et fourniront l’appoint/secours pour l’installation. Précisons que l’autonomie maximale par production bois sera d’environ 5 jours à pleine charge.


Partager l'article :